24 septembre 2011 6 24 /09 /septembre /2011 14:18

DSCF9246.JPGc'était notre premier grand week end à deux. Nous filions en voiture vers une de ces merveilles du monde qui est le Mont-St-Michel.

Le mois de juillet faisait flotter mes cheveux au vent, je me sentais légère. L'homme à mes côtés était séduisant, aux petits soins.

Certes, il n'était pas du tout premier âge (moi non plus !), et avait donc un passé.

Et subitement, il me dit : "J'ai emmené toutes mes femmes au Mont-St-Michel !"... quelle maladresse ! Je me suis demandée si j'allais avoir le droit au poële à bois version Landru.DSCF9156.JPG

C'est le résultat quand vous aimez les séducteurs dont le défaut principal est de séduire d'autres femmes... et si ce n'est pas en même temps que vous, ou après vous, c'est aussi avant vous, et il faut composer avec ces fantômes du passé, qui ne sont souvent pas que des fantômes, quand il y a eu des marmots.

DSCF9266.JPGEn effet, ces femmes deviennent des "ex", les "mères des enfants communs", et il faut composer avec : composer en mode famille recomposée.

Sauf que curieusement ce type d'homme vous impose leur vie passée, la contrainte des gardes, la charge des pensions alimentaires, mais aussi surtout prétendent qu'ils n'auraient jamais accepté une femme avec des enfants.

C'est cela l'égalité des sexes. DSCF9053.JPG

Je ne sais si vous avez réussi votre famille "recomposée"... mais moi, je les ai plutôt décomposées ces familles ou plutôt c'est elles qui m'ont décomposée. Elles vous laissent une place toute petite, surtout quand l'homme a décidé de ne plus vouloir d'enfant. Alors, vous devenez la femme sans enfants, qui ne peut comprendre ce qu'est d'être une mère, un père, un parent. Vous devenez vite la marâtre, la vilaine belle-mère qui essaie d'imposer son point de vue qui peut être le bon...

DSCF9044.JPGVous n'avez pas voie au chapitre côté éducation, et vous devez accepter l'éducation des enfants inculquée par les précédentes femmes (parfois très mauvaise et en avoir honte quand vous vous promenez avec le rejeton). 

A mon sens, il est plus facile d'établir un famille recomposée avec des enfants des deux côtés, et un point de jonction avec un enfant commun... sinon tôt ou tard, on vous reprochera d'être un trouble fête.DSCF9352.JPG

Tout cela pour vous dire que j'en suis revenue du Mont-St-Michel ! 

 

(photos prises au Mont St Michel avec un autre homme du style Barbe Bleue... oui, j'ai pris un abonnement... )

Partager cet article

Repost 0
Published by bestofava - dans photographie
commenter cet article

commentaires

mamzelle B 24/09/2011 21:56



J'adore ta façon de raconter toutes ces mésaventures,heureusement que tu as de l'humour...


bon dimanche


bises



bestofava 24/09/2011 23:29



oui, on arrive avec le temps à prendre de la distance ! 



khanel3 24/09/2011 19:27



Un rustre ! j'en conviens que c'est difficile de supporter les enfants d'une autre !


bon week end !



bestofava 24/09/2011 23:30



il a reconnu bien plus tard qu'il avait été maladroit, mas c'était bien trop tard aussi ! 


Nous étions au début de la relation et j'ai voulu y croire.


On ne devrait pas trop parler de ses histoires passées, car ça peut blesser ! 



Annabelle 24/09/2011 15:47



Je pense en effet que ça doit être plus facile quand il ya des gosses des deux côtés, la position de marâtre est peu agréable dans la plupart des cas, et peu valorisante... Tu as quel âge Ava
jolie (je fais ma curieuse parce que tu en parles souvent :P)



bestofava 24/09/2011 23:33



j'ai un âge qui faisait que ce genre d'erreur surtout au moment où je pouvais encore avoir  des enfants était pénalisant.


Je lui ai reproché d'ailleurs ce qui était d'après la psychothérapeute de couple l'expression d'un très grand égoïsme.


Mes belles-filles étaient adorables, et j'ai fait beaucoup pour leur rapprochement avec leur père, mais le petit dernier, une horreur !


C'est le souci quand on ne prend pas des "premières mains" !



Profil

  • bestofava
  • communiquer, c'est exister.
Partager, c'est vivre pleinement
  • communiquer, c'est exister. Partager, c'est vivre pleinement

qui vient me voir ?

actualites